Actualité

Vue 646 fois
21 juin 2018

Pitch de 2 entrepreneurs.

Mardi 19 Juin s’est tenu le Connect’In mensuel comme tous les 3èmes mardis du mois, à la Piccola Strada.


Pour cette occasion, 2 jeunes entrepreneurs TBS  ont pitché pour expliquer leur projet.
  Nous avons eu le plaisir d’accueillir Cécile Genty (ESC 2013)  et ses deux associées, et Thibault Descombes (promo 2017)

  • Cécile se lance dans la création d’une Jardinerie-Café, Urbaine et Récréative.  Elle nous a dévoilé d’où vient sa passion pour le jardinage : Jardinerie Genty est l’entreprise familiale depuis 4 générations, grâce à laquelle la jeune femme a découvert le monde de la jardinerie. C’est pour cela qu’elle a décidé de se lancer dans son projet de Jardinerie-Café urbaine & récréative. Son idée est d’associer une jardinerie écoresponsable à un lieu convivial autour d’un café. Les trois associées parfaitement complémentaires pour la bonne réalisation de leur projet ; 3 points de vue différents, et divers savoir-faire. 

Leur prochaine étape ? trouver un lieu idéal pour leur projet pour ensuite choisir le nom de cette Jardinerie Café urbaine et récréative.

Si vous souhaiter les contacter : genty.cecile89@gmail.com

Et cerise sur le gâteau : Cécile est la première diplômée de TBS à rejoindre l’incubateur Alumni au sein de TBS Seeds

Longue vie à son projet !

 

  • Thibault Descombes, lui, a déjà lancé Flybot . En 2017, en été, Thibault cherche à organiser son voyage en Thaïlande … Après quelques heures de recherche sur divers sites qui proposent des vols, il remarque que tous les sites web proposent le même voyage à différents prix. Il a alors l’idée de créer Flybot, et malgré quelques doutes, il décide de se lancer seul en octobre 2017 à la création de ce chatbot spécifique. Pour mener son projet à bien, il s'associe avec un développeur et s’appuie sur une IA qui va chercher des infos personnelles sur Facebook et Messenger. 
    La fonction principale de Flybot est de définir le profil de l'utilisateur, pour une mise en relation efficace vers les voyagistes et les aériennes. La différence avec Opodo,  etc … est la qualification client et la qualité des informations recueillies.
    Aujourd'hui Flybot compte avec un grand nombre de clients (voyagistes, compagnies aériennes…) et 150 000 utilisateurs, tout comme des partenariats avec des sites de recherche. 
    Le modèle économique ? Flybot est payé par le client, qui rémunère paye la mise en relation avec les voyageurs.

Bravo à Thibault, clair exemple de motivation et détermination qui a lancé son projet sans financement… et a persévéré malgré les refus initiaux de partenariats. 

Après leur intervention et une session de avis, questions et réponses, nous avons pu continuer la discussion autour d’un verre et de belles assiettes à partager !

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.