Actualité

Vue 1061 fois
18 octobre 2018

Stoby, un site de mise en relation entre étudiants en quête d'un job et particuliers.

JULIEN LABATUT (promo 2014) crée, avec deux amis, Stoby, un site de mise en relation entre étudiants en quête d’un job et particuliers. Il lève près de 4 M€ en cryptomonnaie.

En quête d’un job étudiant?

Pas facile de trouver un job tout en faisant des études. Pour les aider dans leur recherche, des Toulousains ont fondé Stoby,un site qui met en relation étudiants et particuliers qui ont besoin d’aide pour de petits travaux du quotidien: aide ménagère,administrative,jardinage, livraison de courses, soutien scolaire, déménagement, garde d’animaux, dépannage informatique.

La première mouture de Stoby, lancée en novembre dernier, a rapidement trouvé son public. « Nous avons ouvert le site pour tester le marché et le chiffre d’affaires a été multiplié par quatre en trois mois », résume Julien Labatut,un des cofondateurs.

Ce diplômé de TBS, qui a poursuivi son cursus à l’Inseec à Bordeaux et ensuite passé deux ans à Paris au poste d’acheteur pour des plateformes pétrolières en Afrique,a abandonné le CDI qu’on lui proposait pour se lancer dans l’entrepreneuriat avec deux de ses amis, Thomas Mazières (Promo 2015), un autre diplômé de TBS et de Sup de Pub,et Bertrand Tisseire, expert-comptable stagiaire. Le trio veut aujourd’hui accélérer le développement de Stoby à l’échelle européenne et pour ce faire a lancé début septembre, en pré-vente, une InitialCoinOffering (ICO),une levée de fonds en cryptomonnaie qui a nécessité le recrutement d’experts du domaine dont Alexandre Regourd (promo 2014), passé lui aussi par TBS et une université américaine.

L’objectif est de faire de Stoby la première plateforme d’offres d’emplois étudiant payable en utility tokens. L’équipe prévoit en effet de vendre près de 25 millions de ces jetons nommés STB, soit l’équivalent de plus de 4,3M€,qui permettront aux investisseurs d’obtenir différents avantages. « L’utilisation de la technologie Blockchain, réputée infalsifiable, offrira plus de transparence. Les particuliers pourront en effet vérifier l’historique des missions effectuées par l’étudiant et les avis émis par les utilisateurs. C’est une manière d’accroître fortement la confiance », détaille Julien Labatut. Les cofondateurs imaginent d’autres développements comme la location de matériels en ligne,grâce à des partenariats noués avec différentes enseignes, l’étudiant ayant la possibilité de convertir ses jetons ou de les utiliser pour acheter d’autres biens et services. «Notre vision à 10 ans est de faire du jeton STB la première cryptomonnaie étudiante»,confirme Julien Labatut.

La vente au grand public des crypto actifs STB débuta, elle, le 1er octobre.

Pour plus d'infos :  https://stoby.io/fr/

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.